gravicime!

Publié le 23 Mars 2009

  ...chuis vert!
 
pas de photo!

j'ai oublié l'appareil dans la voiture...

Aravicimes, la fameuse goulotte des Aravis, superbe ambiance de neige poudreuse et de calcaire gris!

super paysage avec l'arrivée du mauvais temps...

en descendant en rappel, la pointe de la Salla avec ses grottes suspendues,  éclairée par le soleil couchant et le ciel gris noir au fond et le massif des Bornes enneigé qui contraste avec tout ça...

en redescendant à ski, coucher de soleil derrière la Tournette  avec les bandes de nuages, un quart d'heure de spectacle ...


... une bien grosse journée quand même ...
on pensait aller à Cham et on craignait de prendre un but à la benne... on voulait pas risquer ainsi la seule belle journée de la semaine.
du coup j'ai pensé à Aravicimes, mais très peu de retour d'info dessus et par réputation, peu de garantie d'avoir des conditions correctes dans la goulotte ...

en arrivant à vue de la goulotte, on a vite été renseignés... ressauts secs ... falaise globalement sèche ... couloirs de liaisons bien enneigés et des traces dans les couloirs ...

premier ressaut raide ... bon tarif d'entrée!
je m'engage dans la ligne des touffes d'herbe les plus grasses mais à 80° et sans rien pouvoir mettre sur dix mètres, ça fait réfléchir ... du coup demi tour ... et j'attaque par le dièdre de gauche plus engageant suivant les a priori de Phil ...
les 6 premiers mètres, ça le fait mais ça bute ensuite sur un surplomb en forme de petite grotte (c'est plus facile à prendre en photo qu'à expliquer comme ça) , je dois alors traverser de deux mètres sans rien pouvoir mettre jusqu'à la sortie, dans la traversée le rocher est pourri et en dessous de ce qui est pourri, c'est compact. En voulant mettre un piton, je dégage ma meilleure prise de piolet, du coup je me décide à planter les engins dans de la mousse bien épaisse, petit ilôt de quiétude avant une dalle bien aride. Je pose les crampons sur des touffes d'herbe gelées, ça tient!
plus ça va et moins l'herbe est grasse ...
... vraiment molo, j'arrive au réta et je suis toujours là...mais un peu plus haut...
La neige, du sucre, le rocher, un rebord de lavabo ... le dernier point est 4 mètres en dessous et deux mètres à gauche ... D'après Pythagore, une marche arrière impromptue se finirait dans la neige 7 mètres plus bas avec une bonne glissade en dalle au passage, dit comme ça pour enjoliver le scénario ...
 Je jète un oeil furtif vers le relais du dessous pour voir si mes camarades sont toujours là...d'ici j'ai pas bien vu, mais ils avaient pas l'air d'humeur à ce que je fasse à nouveau demi-tour...moi non plus, je me vois pas faire à l'envers ce que je viens de faire à l'endroit ...
en même temps eux aussi attendent un peu plus de spectacle que ça...
il me reste donc deux options...mais y'en a une qui me fait vraiment pas envie.

...donc je cherche encore un moment des gratons pour les piolets, je trouve juste de quoi m'équilibrer, va pas falloir bouriner là-dessus, le reste se passe avec les pieds et enfin j'arrive à claquer un franc piolet dans la neige plaquée ... zaaawww! ça, c'est fait ...
 nous voilà à R3... l'affaire s'arrête à R10 ...

Pour la longueur suivante, impossible de passer dans le goulet, fissure surplombante évasée en rebord de lavabo ... mais d'autres possibilités de contournement sont offertes et je choisis un jeu de petites fissures bien propices aux protections et aux piolets dans la dalle à droite.

en haut on retraverse à gauche et on rejoint le goulet du haut protégé par un piton et un camalot 1...piton trouvé par hasard en creusant dans la neige et en me disant ''vindieu mais y'aurait pas moyen d'mettre un piton ici!... ... ha?! ben!''

ensuite: couloirs de neige pour accéder aux goulottes finales , 4 longueurs sèches dont la dernière, la longueur clé, agrémentée de 3 spits, et permettant de faire le tour d'un bon panel de gestuelle...

itinéraire grande classe, au-delà de l'idée que je m'en faisais, agrémenté de 500 mètres de peau de phoque pour l'approche par la combe de Paccaly ... tous les quatre franchement aravis de cette journée!


  corde utilisée : rappel de 60m

en vert et orange : relais utilisés à la montée

en orange : une variante donc, évitable par la gauche (itinéraire mauve) dans un couloir de neige, encordés à deux mètres.

en vert et rouge : relais utilisés pour la descente en rappel

points mauves: autres relais, sur spits ou sur pitons

rappel de R10, méfi! : utiliser uniquement le mousqueton (plus le gros cordasson) sans le petit maillon! ça peut éviter d'avoir à refaire la longueur ou de moufler la corde! ce qui n'est jamais très bon non plus!

difficultés du jour:
L2 - première longueur clé, quand c'est sec ...
        Herbe5 , P3 - au dessus de r2 , grotte à gauche
L3 - M4- au début à droite puis court M4+ en sortie
L5 - M4, joli dièdre - (variante)
L7 - protections aérées - M4-
L8 - M4+  - tunnel - bien protégeable
L9 - M4- , bien protégeable
L10 - M5 - longueur clé habituelle - 3 spits - fissures, renfougne, belle sortie(!!!), gros friends possibles, sinon y'a moyen de caler un  bon camalot 0.5 en haut.
de R10 on gagne facilement (enfin je pense)le sommet du Paré de Joux

matos : 7 friends du 000 au 1 camalot, le 4 c'est du luxe ...
+ câblés
pitons, toujours utiles ...

sache à spit pas nécessaire aujourd'hui ...
ancre à neige non utile
broches inutiles aujourd'hui ...



photo-topo lâchement trafiquée à partir du topo classique déniché sur le web


Rédigé par manuamanoamanuamanoamanuamanoamanuamano

Repost 0