Meije éternelle

Publié le 3 Septembre 2008


La Pierre Allain - Leininger à la Meije,  une voie bien raide sur un beau caillou dans l'ensemble, et qui sort donc à presque 4000... ha nan mais y'a encore de l'oxygène biensur...
une escalade dont le style supporte largement la comparaison avec de belles voies modernes de la région pour le peu que j'en connaisse.

...sinon on distingue les trois glaciers des Etançons ... non que les glaciers se multiplient, c'est plutôt que celui-ci tend à se diviser... regardez les bien une dernière fois...

Le glacier Carré vers le sommet est bien en neige et la traversée jusqu'au doigt de Dieu a l'air en bonne condition également.


vincenzo  après la vire à bicyclette (la vire, à bicyclette, pas vincent ... vincent est simplement en chausson)

en haut, et beaucoup plus bas, sur une sorte de promontoire, le refuge du Promontoire (vous avez rien compris?! tant pis j'recommence pas...)




oh! vincent! mets des pinces (nan pas à bicyclette!) , tu sais les trucs qu'on a tout autour du ventre et qu'on promène depuis la Bérarde...



bon alors pour descendre de la Meije; deux possibilités : à pied , très classique ou en hélico , plus branché...

bon nous, on n'a pas eu le choix...

de toute façon, on aurait eu le choix , euh ...

... d'façon, on n'a pas eu l'choix ...



en bas des rappels de la muraille Castelnau...

...et ouais!    ...y'avait pas l'choix  d'façon...


une bien belle aventure, agrémentée de la descente de la voie normale, à pied, très classique quoi... ç'aurait été dommage d'en être privé, franchement...
d'façon quand y z'ont ouvert, les ouvreurs, en 1935, ils sont pas descendus en hélico non plus, bon! ... alors!

...

on avait trois topos différents, et bien malgré ça, on s'est même pas perdu!

donc celui de C2C, celui aussi de Mr Pierre Chapoutot, un collector, indispensable, et encore un autre qu'a trouvé vincent ...

Avant le couloir facile du sommet on a suivi de façon logique le topo de C2C (photo avec tracé en vert). on s'est retrouvé sous un surplomb avec des cordassons blancs: ça peut passer et après c'est facile. Nous on a préféré traverser à droite par une légère désescalade (pitons) et une traversée qui rejoint rapidement le couloir. Le topo Chapoutot mentionne cette traversée mais détaille un itinéraire plus direct dans une couronne de surplombs qu'on distingue d'ailleurs sur le topo C2C.


on a trouvé bien plus que vingt pitons et du coup c'est honnêtement  équipé, avec un caillou qui se prête à la pose de protections. Le rocher sous le sommet est un peu plus compact : du coup, moins de pitons et moins de protecs mais ça dure pas longtemps ...

... enfin voilà, en tout cas, un must!

now comment:

...[019]

Xav> depuis le temps que j'ai envie d'y aller, ces photos ne font que l'augmenter. Je crois que ce ne sera pas encore pour cette année; quoique, qui sait..... En tout cas bien joué, une dtut--tut--tut--tut--tut ha je crois qu'on a été coupé!!!  A plus   Xav G

manu> en matos , friends utiles du c3 00 au c4 n°1 et 2 utile également , câblés utiles aussi( du 1 au 5 suffisant).

Rédigé par manu

Repost 0