grand paradis

Publié le 24 Avril 2008

de Arno>

Hello,
 
comme promis, voici le commentaire sur le Grd Paradis.(avec un mois de retard...ndlr)
 
Ben voilà, 2 h 45 de bagnole jusqu'au Pont de Breuil en Italie. Papa au volant de son break VW de 96 affichant les 240 000 kms, Jean paul à la place dit "du mort" mais vu comme il brassait il ne l'était pas ce jour là puis Guy et Thierry aux places respectives des gosses. Si si, ils en méritent des claques aussi ...
(c'est vrai que dans ce cas là toi tu dois pas brasser...!!!ndlr)
...Enfin bref, une montée au refuge Victor Emmanuel (Dub.... non c'est trop naze comme jeu de mot) sur fond de portage dans la forêt puis en peau sous la chaleur du Soleil.

Rebrassage au refuge, bonne bouffe, gérant sympatique et surtout prix peu honéreux.
Lendemain, réveil après tout le monde, les derniers à déjeuner pour un départ à 6 h 50.
 

Montée tranquille jusqu'au Col sous la calotte glaciaire, du vent, du vent encore du vent froid, chaussage des crampons puis finish au sommet sans vent à 10 h 00.



Descente en ski pas terrible, neige tantôt croûtée tantôt cartonnée tantôt glacée ...




... puis sous le refuge, une variante dans le vallon qui descend du Col du Breuil dans une neige humide et croûtée avant de finir le long du ruisseau puis sur les pistes de ski de fond. Consolation, pas de portage à la descente grace au savoir faire du père Jean Paul et sa célèbre devise : Si tu veux éviter de marcher les skis sur le dos, prends la déviation les skis au pieds mais en position montée pour aller chercher les pentes qui te meneront au parking salvateur sans déchausser.


Récap... : Départ d' Albertville le 24/04/2008 à 10 h 30, arrivée au Pont de breuil à 14 h 00 après une pause café puis un mousse sur la route.(un mousse ou une mousse ...?ndlr)
               Départ du parking à 14 h 30 et arrivée au refuge V. Emmanuel à 16h 30. (785 m de déniv positif)
 
               Départ du refuge le 25/04/2008 à 6 h 50, arrivée au sommet du Grand Paradis (4061 m) et retour au refuge puis descente sur le parking. (1650 m de deniv positif avec le détour sinon                 t'enlèves 220 mètres).
               Arrivée au Pont de Breuil vers les 14 h 00 et dégustation d'un demi (litre) de bière.
(un mousse plus une mousse ça fait deux mousses!!!)
                Retour à Albertville et largage du paquetage à 17 h 30.
 
Conclusion : Superbe sommet facile techniquement mais demandant une bonne condition physique. Très beau panorama sur les 4000 suisses ainsi que sur la Tarentaise.
 
 
A +   Arno





manu> merci Arno pour toutes ces précisions et ces photos... ça rappelle aussi la grande époque...
 en tout cas on retiendra bien que pour ne pas porter les skis sur le dos il suffit de les garder aux pieds... suffisait d'y penser...

Rédigé par arno

Repost 0